B.A.-BA de la sécurité

Matériel

Même si cet aspect ne concerne pas directement la sécurité, il n'est pas inutile de connaître certains détails, certaines définitions, ne serait-ce que pour avoir des éléments dans le choix d'un matériel ou d'une organisation de son système.

R.A.M. (Random Access Memory)

C'est aussi ce qu'on appelle la mémoire vive de votre système. C'est votre espace de travail. Considérez la RAM comme votre table de travail. Vous pouvez travailler sur une table de chevet, ou vous pouvez travailler sur un bureau ministre, cela dépend de la taille de la RAM. Plus la RAM est importante plus vous pourrez ouvrir simultanément des applications diverses et travailler sur des documents différents. C'est dans la RAM que tout se passe. Elle est gérée par le système et on y trouve les applications exécutées ainsi que les documents que vous créez grâce à ces applications en cours d'utilisation, aux programmes.

Elle est vive car tant qu'elle est alimentée (sous tension), elle contient programmes et données mais en cas d'arrêt d'alimentation (volontaire ou accidentel (coupure de courant, panne de batterie) le contenu de la RAM est perdu, « mort ». Cette information devrait vous inciter à effectuer des sauvegardes régulières. En cas de frappe de texte, un clic sur le bouton "Enregistrer" tous les quarts d'heures vous assure de ne perdre, en cas de panne, que le dernier quart d'heure de frappe.

Mémoire de masse

Etant donné que la RAM est vidée à chaque arrêt d'alimentation, les programmes comme les données sont enregistrés, entre deux mises en service, sur des mémoires de masse (disques durs –IDE, SATA, SSD, Clefs, etc.–). Vos disques durs peuvent être internes et/ou externes.

Disques IDE, SATA

Les disques IDE sont cités pour mémoire mais deviennent rares car ce sont des disques ancienne génération qu'on peut encore trouver sur les vieilles machines. Les disques plus récentes sont des disques SATA. Dans ces deux technologies, ces disques (généralement avec plusieurs plateaux) tournent grâce à un moteur pouvant aller de 7.200 jusqu'à 10.000 tours/minute.

Disques SSD

Les disques SSD sont des supports en mémoire flash, comme une grosse clef USB, des disques sans moteur et donc beaucoup plus rapides : à la vitesse de l'électronique et non à celle d'un support dépendant d'un moteur. Les disques SSD sont évidemment plus chers.

Techonologie RAID

Il existe plusieurs niveaux dans la technologie RAID (du RAID 0 à RAID 6 ou d'autres RAID spéciaux ou combinés). Celui qui semble convenir le mieux à un particulier (selon le rapport qualité/prix/usage) est le RAID 1 ou disques en miroir (mirroring) : tout est fait automatiquement en double. Etant donné que la probabilité pour que deux disques durs tombent en panne au même moment est extrêmement faible, en acas de défaillance, il en restera quasiment toujours un en service et tout est fait en double (c'est transparent pour l'utilisateur). Si l'un des disques tombe en panne, il suffit de le remplacer et le disque neuf sera reconstitué à partir de celui qui est encore en service. Deux disques de 500 Go installées en RAID 1 ne seront pas vus comme un disque de 1 To mais comme un seul disque de 500 Go (utilisé en double de façon transparente)

Disques internes et externes

Généralement les disques durs se situent dans l'ordinateur. ce sont des disques internes mais on peut aussi posséder des disques externes. Leur type (IDE, SATA, SSD) et leur technologie (RAID ou non) sont les mêmes que ceux des disques internes. L'avantage d'un disque externe est qu'il peut servir de disque de sauvegarde et qu'il peut être connecte à d'autres ordinateurs pour y être utilisé. En général on enregistre sur des disques externes des fichiers de données et beaucoup plus rarement des programmes.

Systèmes de fichiers

Un système de fichiers (ou FS : file system) est une organisation mise en place sur un disque (IDE, SATA, SSD, interne ou externe) permettant d'enregistrer et d'utiliser des fichiers. On peut ranger sa bibliothèque par ordre alphabétique des noms d'auteur mais on peut aussi la ranger par thème (romans, policiers, scientifiques, littérature, etc.) C'est un principe similaire qui régit un système de fichiers. Ce système peut être différents selon qu'on utilise un système d'exploitation ou un autre. Tous les disques doivent formatés avec un système de fichiers. Formater un disque revient à définir sur celui-ci le système de fichier qui y sera utilisé.

Ces systèmes portent un nom, tels que (liste non exhaustive) :
- FAT : File Allocation Table
- FAT16 : File Allocation Table ((16 bits)
- FAT32 : File Allocation Table ((32 bits)
- NTFS : New Technology File System
- HPFS : Hewlett Packard File System
- ext2fs : Extended File System version 2
- ext3fs : Extended File System version 3
- etc...

Disques physiques, disques logiques, disques virtuels

Les onduleurs

Un onduleur est un appareil qui convertit le 220 volts alternatif du réseau électrique en courant continu pour le stocker dans des batteries. Puis le courant en provenance des batteries est retransformé en 220 volts alternatifs pour alimenter l'ordinateur. En fait c'est un système qui s'intercale entre le secteur et l'ordinateur et qui sert de « tampon » entre les deux parties. Si le courant du secteur s'arrête pour cause de panne, ce n'est pas gênant puisque c'est la batterie qui alimente l'ordinateur. C'est souvent lors d'un changement d'état (mise sous ou hors tension) que se produisent les surtensions qui peuvent endommager le matériel : il est rare d'une ampoule électrique « claque » au cours d'une utilisation, c'est souvent lorsqu'on l'allume ou qu'on l'éteint. L'utilisation d'un onduleur permet d'éviter ce genre d'ennui possible lors de la mise sous tension de l'ordinateur.

Le prix de l'onduleur dépendra, entre autres éléments, de l'autonomie de la batterie. Vous pouvez avoir des onduleurs qui assurent un relai pouvant durer des heures mais le prix sera aussi en conséquence. Une autonomie de 15 à 20 minutes est un bon compromis car en cas de panne, elle vous permet de ne pas perdre brutalement votre travail et vous laisse le temps d'enregistrer tous vos fichiers ouverts et de fermer proprement l'ordinateur en attendant que le courant revienne.

OS (Operating System)

Dans toute la mesure du possible, optez pour les systèmes libres.

La raison est simple : quand vous achetez une machine préinstallée avec des OS propriétaires (Windows, Apple) ou que vous installez vous-même ces OS, sur un ordinateur "vide" vous aurez sur votre machine des programmes dont vous ignorez totalement le fonctionnement réel car vous ne savez pas comment ils ont été compilés (réalisés). Ils peuvent évidemment faire le travail attendu mais ils peuvent également accomplir des actions à l'insu du l'utilisateur. Cela s'est déjà vu avec Windows 95 et Windows 98.

Lorsque vous achetez une machine préinstallée avec des OS libres (Unix, Linux ou l'une de ses distributions) --ce qui est rare-- ou que vous linstallez vous même sur un ordinateur "vide" vous aures sur votre machine des programmes couverts par la GNU Public License (GPL). La GPL impose que les sources des programmes soient disponibles à ceux qui les utilisent. Cela veut dire que les sources --le programme original écrit dans un langage de programmation compréhensible par un humain, un développeur-- doivent être fournis avec le système ou s'ils ne le sont pas, le lien Internet où on peut les trouver est indiqué. Ceci dans le but que l'utilisateu final sache exactement --ou puisse faire vérifier-- que les programmes fournis ne font QUE ce pourquoi ils sont conçus et non des tâches additionnelles et obscures et bien sûr qu'ils ne présentent pas de faille de sécurité. Des milliers de développeurs dans le monde ont accès à ces sources et si une faulle est découverte, elle est corrigée immédiatement. C'est ce qui s'est produit avec Heartblee, vulnérabilité logicielle dans openSSL, découverte en mars 2014, rendue publique le 7 avril 2014 et corrigée immédiatement.

Par ailleurs si, il y a quelques années, les virus étaient produits par des programmeurs désireux de nuire ou de corrompre des systèmes, il semble qu'ils ne soient plus aujourd'hui les seuls. Je trouve extrêmement curieux que lorsqu'un nouveau virus particulièrement retors est découvert et annoncé, les sociétés qui vendent des anti-virus trouvent la parade prête à être vendue, gravée et empaquetée, quasiment le lendemain... On peut dire que l'industrie anti-virale se porte bien. Or les système Windows présentent davantage de failles de sécurité que les sysèmes *nix (Unix, Linux) et sont utilisés par un nombre beaucoup plus important d'utilisateurs. Raison pour laquelle les créateurs de virus préfèrent avoir pour cible les systèmes Windows, raison pour laquelle aussi on prend plus de risques avec Windows qu'avec des OS libres.

Mais parfois, hélas, pour des raisons professionnelles, le logiciel utilisé n'existe QUE sous des OS commercialisés et non sous des logiciels libres.

Logiciels

OS

Il y a quelques années, quand on achetait un système informatique (machine + OS) un CD ou un DVD contenant le système était inclus dans le package. Le but était de pouvoir réutiliser et réinstaller après une éventuelle défaillance matérielle (disque HS par exemple) le système qu'on avait légalement acheté. C'était en quelque sorte la copie de sauvegarde légale.

Aujourd'hui, pour des raisons de coûts, ces copies de sauvegarde ne sont plus fournies. C'est à vous d'acheter le CD ou le DVD et d'aller à l'adresse web indiquée dans la mini-documentation fournie pour aller télécharger une image du CD ou du DVD qu'on aurait dû vous fournir afin que vous graviez vous-même votre copie de sauvegarde.

Quand on a acquis une nouvelle machine on veut souvent l'utiliser rapidement et on finit par oublier de faire cette copie. Et, naturellement, la loi de Murphy va s'appliquer aussi à vous : c'est quand vous n'aurez pas eu le temps de faire cette copie que le problème va arriver. Alors si tout va encore bien et si vous n'avez pas votre copie de sauvegarde de votre OS, faites la rapidement. N'attendez-plus. Faites la.

Autres logicels

...à venir...

Organisation des disques

De même qu'en programmation on sépare les procédures des données, on ne met pas tous ses oeufs dans le même panier, sur le même disque. Il n'est pas bon d'avoir un seul disque dur avec une seule partition sur laquelle se trouveront et le système d'exploitation et les programmes qui seront utilisés et (encore) les données produites.

Le système d'exploitation, on l'a vu ci-dessus, soit vous a été fourni sur CD ou DVD, soit vous en avez fait une copie de sauvegarde –par gravure d'une image– à l'adresse internet (URL : Uniform Ressource Locator) qui doit vous avoir été fournie. Donc, en cas de catastrophe, vous pouvez le réinstaller.

Les programmes utilisés (que vous avez achetés ou téléchargés), vous en avez aussi une copie de sauvegarde et vous pourrez aussi les réinstaller en cas de défaillance d'un disque dur.

En revanche, vos fichiers (courriers, feuilles de calcul, photos, etc.) je doute que vous puissiez les racheter ou même les réinstaller si vous n'en avez pas fait de sauvegarde.

Sécurité des données

Les défaillances qui viennent d'être abordées jusqu'ici (matérielles ou logicielles) ne concernent pas la malveillance. Les mesures de sécurité évoquées n'envisagent que les pannes, quelles qu'elles soient. Il ne faut surtout pas oublier d'envisager la malveillance et le vol d'informations (une forme de malveillance).

...à venir...

En vrac...

Le sécurité informatique n'est pas qu'une question de matériels et/ou de logiciels. C'est souvent, pour une grande part, une affaire d'attitude. Ci-dessous seront reportés en vrac des conseils et pratiques visant à éviter des erreurs de sécurité courantes.

 

Mise à jour le 25/09/2019 à 22:34:55